All for Joomla All for Webmasters

Les médicaments, nouvelle drogue des adolescents ?


C’est la nouvelle drogue des adolescents, et elle est particulièrement inquiétante. L’Ordre des pharmaciens tire la sonnette d’alarme alors que les jeunes sont de plus en plus nombreux à se procurer des médicaments sans ordonnance.

Euphon, néo-codion, cachets de phénergan, autant de médicaments que les jeunes, en mal de sensations fortes, détournent de leur usage. Ce sont des sirops contre la toux avec un effet déstressant, ou encore des comprimés avec un effet sédatif que les jeunes n’hésitent pas à mélanger à de l’alcool.

Un problème de plus en plus récurrent pour les pharmaciens. “Quelque fois on arrive à avoir un jeune de 15 ans qui s’évertue à tousser alors qu’on voit très bien qu’il n’a rien tout simplement parce qu’il veut des médicaments qu’on a le droit de refuser”, détaille Martial Fraysse, président du conseil de l’ordre en Île-de-France.

Les pharmaciens doivent redoubler de vigilance

Une inquiétude grandissante alors que les effets indésirables sont pléthores : baisse de la vigilance, confusion, troubles de l’élocution, et même convulsions. Un cocktail qui n’a rien d’anodin donc. “Si on y rajoute de l’alcool, de la limonade, de la glace ou même d’autres produits, on arrivera tout de suite à avoir des effets euphorisants dangereux même très dangereux. C’est à dire qu’à un moment on ne peut plus s’en passer telle une drogue”, rappelle le spécialiste.

Si aucune étude ne permet pour l’instant de mesure l’ampleur du phénomène en France, selon l’observatoire des drogues et des toxicomanies, plusieurs cas d’intoxication nécessitant une hospitalisation ont été recensés au cours de l’année 2014. Les pharmaciens sont donc appelés à la plus grande vigilance.

Aucun mot-clé

ARTICLES COMPLÉMENTAIRES


NEWSLETTER

Inscrivez-vous et restés informés.


RECHERCHER

NOUVEAUTÉS

ANCIENS ARTICLES